En quoi consiste un rachat de Crédit ?

La mécanique du rachat de crédit est assez simple à comprendre. Prenons un exemple : un couple achète un bien immobilier dans les années 90 à un taux d'emprunt élevé. Au moment de l'achat, la mensualité du prêt immobilier équivaut à 25% de leurs revenus réguliers mensuels. Un taux d'endettement plus que raisonnable donc ! Le couple décide alors d'avoir un enfant, puis un deuxième. Madame s'arrête provisoirement de travailler pour élever les enfants. Les revenus baissent automatiquement et les charges augmentent puisque désormais le foyer compte deux enfants à charge. Le taux d'endettement de la famille grimpe à 30%. C'est alors que la voiture rend l'âme. Un crédit consommation s'impose pour en acheter une de remplacement. Le taux d'endettement de la famille grimpe d'un coup à plus de 45%. Les mensualités qui étaient jusqu'alors acceptables pour le foyer deviennent trop lourdes pour envisager de faire des économies et ainsi payer des vacances ou encore l'aménagement des combles de la maison comme prévu au départ. Notre famille se retrouve rapidement en situation difficile sans être critique. Le budget du ménage implique des sacrifices chaque fin de mois. Et si Monsieur se retrouve pour un temps au chômage, la famille ne pourra plus faire face à ses échéances. Pour éviter la banqueroute et redonner du souffle au budget familial, la solution est de procéder à une opération de rachat de crédit.

Dans notre exemple, le crédit immobilier et le crédit auto mais aussi le découvert bancaire sont rachetés par un seul et même organisme bancaire sélectionné par l'intermédiaire en opération de banque ou courtier en rachat de crédits parmi toutes les meilleures propositions du marché en terme de taux et de souplesse de remboursement.

Les taux de crédits sont revus à la baisse et la dette est ré-échelonnée sur une période plus longue. Les assurances obligatoires sont renégociées à la baisse également et globalisées dans le nouveau crédit.

A chaque étape de l'opération de rachat de crédit, le client est associé à la recherche de l'intermédiaire en opération de banque. A tout moment, le client peut décider de faire machine arrière sans frais. Ce n'est que lorsque l'offre de prêt est signée et après le délai de rétractation légal que l'engagement est irrémédiable.

Le rachat de crédit peut être réalisé sur des crédits immobiliers et consommation ou sur des crédits consommation uniquement selon les cas. Résultat de l'opération de rachat de crédit : l'unique mensualité de remboursement de la totalité des prêts peut être abaissée jusqu'à 60% ce qui permet au client de redescendre en dessous d'un taux d'endettement acceptable au quotidien. La nouvelle mensualité est prélevée sur le compte bancaire du client. Il est donc inutile de changer de banque.

Dans notre exemple, quand Madame sera arrivée au bout de son congé parental et qu'elle reprendra le travail, la famille pourra de nouveau renouer avec l'épargne et accéder le cas échéant à un nouveau prêt pour financer l'aménagement des combles de la maison !

Comme on le voit, le rachat de crédit est une opération simple sur le fond. Dans les faits, la renégociation de prêts est une opération qui demande une certaine habitude des arcanes bancaires. Si en théorie tous les particuliers et les professionnels peuvent à titre individuel procéder à une renégociation d'emprunt, dans la pratique, l'opération étant longue, technique et fastidieuse, il est largement plus simple de faire appel à un spécialiste du rachat de crédit.

La banque retenue pour racheter les crédits en cours se charge de clôturer les crédits en cours. Le client n'a donc rien à faire pendant toute la procédure mis à part fournir les papiers originaux nécessaires à l'établissement de l'offre préalable de prêt. La totalité de l'opération peut ainsi se dérouler à distance (renseignement d'un formulaire en ligne, envoi des documents originaux par courrier, renvoi de l'offre de prêt par courrier).

A noter : Le prix du service proposé par les sociétés spécialisées en rachat de crédit est englobé dans l'offre de prêt de l'organisme bancaire. C'est la banque qui accepte de racheter les crédits qui rémunère directement la société intermédiaire en opération de banque.