Surface, superficie et coefficient de construction

Superficie privative d'un lot de copropriété : superficie des planchers des locaux clos et couverts après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d'escalier, gaines, embrasures de portes et de fenêtres. Il n'est pas tenu compte des caves, garages, emplacements de stationnement ni des lots ou fractions de lot d'une superficie inférieure à 8 m2. Il n'est pas non plus tenu compte des planchers des parties des locaux d'une hauteur inférieure à 1,80 m (loi du 18 décembre 1996 et décret du 23 mai 1997). La mention de cette surface est obligatoire en cas de vente en application de la loi Carrez ( loi n° 96-1107 du 18 décembre 1996 qui a pour but d'améliorer la protection des acquéreurs de lots en copropriété.) La loi oblige "toute promesse unilatérale de vente d'un lot ou d'une fraction de lot" à mentionner "la superficie de la partie privative de ce lot ou de cette fraction de lot" sous peine de nullité.
Surface corrigée : superficie "théorique" de locaux d'habitation déterminée par application à la surface réelle d'un nombre important de coefficients et correctifs en fonction de la situation, de l'état d'entretien et des éléments de confort et d'équipement des locaux (loi du 1er septembre 1948 et décret du 22 novembre 1948).
Surface habitable : surface de plancher construite, après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d'escalier, gaines, embrasures de portes et de fenêtres. Il n'est pas tenu compte de la superficie des combles non aménagés, caves, sous-sols, remises, garages, terrasses, loggias, balcons, séchoirs extérieurs au logement, vérandas, volumes vitrés, locaux communs et autres dépendances des logements, ni des parties de locaux d'une hauteur inférieure à 1,80 m (code de la construction et de l'habitation). Elle est définie par l'article R111-2 du Code de la construction et de l'habitation. Elle doit être précisée dans le contrat de vente ou dans le contrat de construction.
Surface hors oeuvre brute (SHOB) : somme des surfaces de plancher de chaque niveau de la construction (code de l'urbanisme). La SHOB d'une construction est égale à la somme des surfaces de plancher de chaque niveau de construction calculées à partir du nu extérieur des murs de façades et au niveau supérieur du plancher, y compris les combles et sous-sols, aménageables ou non, les balcons, les loggias et toitures-terrasses (Source : CIRA, centres interministériels de renseignements administratifs).
Surface hors oeuvre nette (SHON) : surface obtenue à partir de la SHOB en déduisant la surface des planchers des combles et des sous sols non aménageables, des toitures terrasses, des balcons, des loggias et surfaces non closes des rez-de-chaussée, des parties de bâtiment aménagées en vue du stationnement des véhicules, d'une surface forfaitaire de 5% relative à l'isolation des locaux et
éventuellement d'autres déductions spécifiques (code de l'urbanisme).
Surface utile : surface obtenue à partir de la surface habitable, après ajout de la moitié des surfaces annexes réservées à l'usage exclusif de l'occupant du logement et dont la hauteur sous plafond est au
moins égale à 1,80 m (code de la construction et de l'habitation).
Coefficient d'occupation des sols (COS) : Fixe le nombre de m² de surface hors-œuvre nette (SHON) pouvant être construite sur un terrain donné pour 1 m² de terrain. Ce coefficient est fixé dans le plan d'occupation des sols (POS). Un COS de 1,2 signifie que l'on peut construire 1200 m² sur un terrain de 1000 m². Lorsque le projet de construction autorisé par le permis de construire dépasse le coefficient d'occupation des sols, le constructeur doit acquitter une contribution financière prévue par le plan d'occupation des sols (POS)
Plan d'occupation des sols (POS) : Document déterminant, dans le cadre des schémas directeurs, sur tout ou partie du territoire d'une commune les règles générales et les servitudes d'utilisation des sols.  
Plan local d'urbanisme (PLU) : La loi SRU de décembre 2000 remplace les plans d'occupation des sols (POS) par ces plans qui ne définiront plus uniquement la destination générale des sols, mais deviendront le cadre de cohérence des différentes actions de la commune en matière d'aménagement.