Assurance Crédit

Lors de la souscription d'un crédit immobilier, la loi oblige l'emprunteur à souscrire de façon conjointe une assurance décès-invalidité. Pour les crédits à la consommation, l'emprunteur n'est tenu à aucune obligation.

Pour un crédit immobilier

L'assurance crédit décès-invalidité 

En France, l’assurance crédit décès-invalidité est obligatoire pour tout crédit immobilier. Elle couvre le décès ou l’invalidité totale et définitive ou l’incapacité temporaire de travail de l’emprunteur et / ou du co-emprunteur si vous êtes en couple. En cas de pépin, elle dégage les héritiers et / ou le co-emprunteur de tout remboursement.

LE COUT ?

Au sein des banques : il oscille entre 0,3 à 0,5 % du montant du prêt pour les emprunteurs de moins de 65 ans au moment de l’emprunt. Au dessus de cet âge, et compte tenu de l’augmentation des risques, le coût s’alourdit de façon très significative. Les banques peuvent aussi offrir des "assurances groupe", qui coûtent en moyenne entre 50 et 55 centimes d'euro par tranche de 1 525 euros empruntés. Ces contrats ne tiennent généralement pas compte de l'âge de l'emprunteur, un des facteurs les plus importants pour la mesure du risque. Bon à savoir Les banques proposent un tarif moyen unique, couvrant toutes les tranches d'âge. Ce lissage "égalitaire" désavantage beaucoup les jeunes ! Les assureurs indépendants : Ils sont nombreux sur la place (le marché est juteux !) Saint Andrews, General Electric, Norwich Unino, pour ne citer que ceux là, proposent des produits beaucoup plus compétitifs à la clientèle la plus jeune.

Bon à savoir Aucune loi n'oblige à prendre l'assureur de votre organisme financier pour garantir votre prêt, autrement ceci est une vente liée, rigoureusement interdite depuis 1986.

Les assurances facultatives

Hormis l’assurance décès/invalidité obligatoire, les banques proposent aussi des assurances crédit facultatives comme l’assurance perte d’emploi. Les conditions d’adhésion et d’application sont assez limitatives. Les souscripteurs doivent pour être acceptés justifier d’un travail stable (un contrat à durée indéterminée). Pour les candidats à la construction, une assurance spécifique existe aussi en France appelée l’assurance Dommage Ouvrage. Son coût dissuasif décourage la plupart des emprunteurs. Cette assurance couvre les malfaçons et les faillites des constructeurs le cas échéant. Elle intervient en complément de l’assurance obligatoire dite Décennale souscrite par le professionnel de la construction pour protéger le client des éventuels vices de construction sur une durée de 10 ans.

Pour un crédit à la consommation

Contracter un crédit à la consommation n'oblige aucunement à souscrire une assurance spécifique. Si la somme empruntée est conséquente, vous pouvez toutefois souscrire un contrat invalidité-décès au même titre que dans le cas d'un crédit immobilier.

CE QU'IL EST IMPORTANT DE SAVOIR

Le code de la consommation français protège les acheteurs des vices de forme, mauvais fonctionnement, etc... Si un tel avatar vous arrive, le vendeur est dans l'obligation de vous proposer une solution de remplacement. Ceci vaut pour tous les objets de consommation courante, mais aussi les prestations de service. Sachez également qu'un véhicule acheté à crédit vous appartient au même titre que s'il avait été payé comptant. Si le véhicule est détruit, accidenté, etc, vous devez poursuivre le paiement de vos échéances jusqu'à son terme. Mieux vaut donc disposer d'une assurance auto au top !