Le rachat de crédit en ligne

 Encore mal connu sur le territoire français, le rachat de crédit aussi appelé restructuration de crédits, solution de désendettement, renégociation de prêts, etc est une opération simple menée par des sociétés spécialisées aussi appelées intermédiaires en opérations bancaires ou courtiers en rachat de crédits. Une opération de rachat de crédit consiste à globaliser l'ensemble des échéances des prêts en cours (crédits immobiliers, crédits de trésorerie, découvert bancaire, crédit revolving...) en une seule mensualité moindre et donc plus acceptable au quotidien par un ménage. La baisse du montant des mensualités s'obtient par le rééchelonnement sur une période plus longue, la négociation à la baisse des taux d'emprunts, la négociation à la baisse des coûts d'assurances obligatoires liés au fait d'emprunter.

Généralement, la baisse des mensualités atteint environ 40% mais peut dans certains cas dépasser les 60%. Le rachat de crédit en ligne est ouvert à tous : particuliers locataires, particuliers propriétaires et professionnels.

La mise en place d'une demande de rachat de crédit se fait généralement en ligne sur internet sans se déplacer. Les sociétés spécialisées disposent en effet de formulaires disponibles en ligne qu'il suffit de compléter « en toute bonne foi » pour lancer la procédure. A partir des premiers renseignements fournis, une réponse de faisabilité peut être obtenue par e-mail dans les 24 ou 48 heures. Cette réponse de principe n'engage en aucun cas l'internaute ni la société spécialisée interrogée. Elle permet juste de cerner les possibilités avant d'aller plus loin. Le dossier de rachat de crédit est ensuite constitué par l'internaute sur fourniture de documents originaux attestant officiellement de ses revenus.

Aux vues des éléments fournis, le prestataire de rachat de crédit va pouvoir ensuite constituer un dossier qu'il pourra transmettre aux organismes bancaires les plus adaptés. Si le dossier est accepté, une offre de prêt sera émise par la banque choisie.

Cette offre de prêt pourra être acceptée ou refusée par le client sans qu'il n'est rien à débourser conformément à la loi Murcef (Code de la Consommation L 321-2: " Aucun versement , de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argents ").