SOFICA

Les Sociétés de Financement d’œuvres Cinématographiques et Audiovisuelles abrégées en SOFICA sont des investissements défiscalisants sans risques. Les SOFICA ont pour but de lever des fonds pour financer la création de programmes de télévision et de films.

Comment ça marche ?

L’investissement dans les SOFICA est déductible du revenu net imposable dans la limite de 25 % du revenu net global et sous un plafond de 18 000€ par foyer fiscal. L’excédent éventuel ne peut pas être reporté sur les revenus des années ultérieures. Cet investissement se fait : ? soit par souscription au capital des sociétés de production, ? soit par participation directe à la production d’un film.

Ses avantages

? Les particuliers peuvent déduire de leur revenu net global l'intégralité du montant des sommes versées aux SOFICA. ? La durée de détention est de 5 ans minimum mais si cette durée est portée à 8 ans (Sofica avec garantie bancaire), le rachat des parts est à un prix fixé à l’avance (85%).

Ses inconvénients

? Au delà du seuil de cession de valeurs mobilières de 15 000 euros, les plus-values réalisées lors de la cession de parts de Sofica sont imposées au taux de 26% (prélèvements sociaux inclus). ? L'avantage fiscal des SOFICA n’est cumulable ni avec la réduction d’impôt sur le revenu pour souscription au capital de certaines PME, ni avec la déduction pour pertes en capital subies par les créateurs d’entreprises.

Qui peut l'obtenir ?

Les SOFICA sont ouverts aux particuliers comme aux entreprises. En résumé : Les SOFICA permettent comme les FIP ou les FCPI d'investir sans risque tout en bénéficiant d'un bonus fiscal d'autant plus avantageux que la déduction s'impute directement sur le revenu net global du contribuable.